Hypnothérapeute-Lyon

Phytothérapie

 

DEFINITION DE LA PHYTOTHERAPIE :

 
La phytothérapie désigne la médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. Ce mot vient du grec "phytos" qui signifie plante et "therapeuo" qui signifie soigner.
On peut la distinguer en trois types de pratiques : 
Une pratique traditionnelle a visé explicitement thérapeutique, parfois très ancienne fondée sur l'utilisation de plantes selon les vertues découvertes empiriquement. Selon l'OMS, cette phytothérapie est considérée comme une médecine traditionnelle et encore massivement employée dans certains pays dont les pays en voie de développement. C'est le plus souvent une médecine non conventionnelle du fait de l'absence d'études cliniques systématiques ;
Une pratique qui repose sur la recherche scientifique sur les extraits actifs de plantes. Les extraits actifs identifiés sont standardisés. Cette pratique débouche suivant les cas sur la fabrication de médicaments pharmaceutiques ou de phytomédicaments. Selon la réglementation en vigueur dans le pays, leur circulation est soumise à l'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les produits finis, et à la réglementation sur les matières premières à usage pharmaceutique (MPUP) pour les préparations magistrales de plantes médicinales. On parle alors de pharmacognosie ou de biologie pharmaceutique. La recherche sur ces produits se fonde en partie sur les pratiques traditionnelles décrites précédemment, et pose de sérieux problèmes éthiques et politiques dès lors qu'elle conduit à la brevetabilité du vivant ;
Une pratique de prophylaxie sans but actuellement perçu comme thérapeutique, existant déjà dans l'Antiquité. C'est le cas d'associations traditionnelles en cuisine, de techniques de conservation, ou de consommation de produits tels que les thés ou infusions. Même si les interactions entre produits usuellement combinés font l'objet de recherches, seuls le cas des produits consommés de manière séparée sont actuellement rattachés à la phytothérapie.
 
 

 Les plantes les racines de la santé

 
Le renouveau des médecines naturelles a donné goût aux plantes. Soif d'équilibre, retour à la nature et à sa pharmacie incroyablement variée ! Il semblerait que tisanes, gélules, huiles essentielles et élixirs floraux n'ont jamais eu autant de succès.
Les plantes et la santé. La phytothérapie est sans doute la plus vieille médecine du monde. Déjà les druides de notre vieille Europe (600 ans av. J.-C.), en faisaient un usage courant et n'ignoraient rien des vertues du gui contre la stérilité. Plus près de nous, il suffit de consulter le Vidal, la bible pharmaceutique, pour vérifier que l'aspirine est issue de la saule, la digitaline (médicament bien connu des cardiaques) de la fleur de digitaline. Ainsi nombre de médicaments allopathiques sont élaborés à partir des molécules trouvées dans les plantes. Aujourd'hui leurs qualités sont à nouveau redécouvertes et exploitées au naturel.
 
 

La vague verte de la phytothérapie :

 
Les plantes médicinales contiennent des principes actifs qui exercent une action biologique directe sur l'organisme. En réalité, chacune d'elle offrirait deux à trois cents composants différents. Selon les phytothérapeutes, c'est de l'interaction entre ces différentes substances que naîtrait l'efficacité thérapeutique.
Déjà, nos grands-mères vantaient l'efficacité des plantes contre les maux courants :
La sauge pour les problèmes de circulation ;
Le thym contre le rhume ;
Le tilleul en tisane pour les insomnies.
Mais attention, à l'automédication.
Entre efficacité et toxicité, la frontière reste floue. Pour preuve le millepertuis, véritable antidépresseur, qui fait aujourd'hui l'objet d'une législation bien spécifique. Mieux vaut donc demander l'avis de votre thérapeute avant d'entamer une cure.
Les plantes peuvent être utilisées sous leur forme traditionnelle, tisane ou décoction. Quant aux nouveaux conditionnements (gélules ...), ils facilitent leur usage dans le cadre de nos vies modernes.

 

Accueil.