Hypnothérapeute-Lyon

hypnotherapeute-lyon

L'hypnose est un état modifié de conscience

 

 

État ordinaire, état modifié

 
L'état modifié de conscience est un état naturel, que nous traversons tous quotidiennement dans sa forme « sauvage », il est ce que nous nommons par : rêverie, perte d'attention, absorption, moment d'absence...
Chacun peut parvenir à cet état modifié de conscience : il n'existe pas de résistance à l'hypnose, mais seulement des techniques non adaptées à certaines personnes. Ainsi il est non seulement possible d'hypnotiser n'importe quelle personne, mais aussi de lui apprendre l'auto-hypnose.
L'hypnose est un moyen d'accéder à ce que l'on nomme l'inconscient, c'est un état modifié de conscience que l'on obtient en passant par un procédé « d'induction hypnotique », composé de suggestions verbales et non verbales.
 
Fonctionnement de l'hypnose
A l'état normal, toute idée formulée est discutée par le cerveau qui ne l'accepte que sous bénéfice d'inventaire; perçue par les centres corticaux, l'impression se propage, pour ainsi dire, aux cellules des circonvolutions voisines; leur activité propre est mise en jeu; les diverses facultés dévolues à la substance grise de l'encéphale interviennent; l'impression est élaborée, contrôlée, analysée par un travail cérébral complexe qui aboutit à son acceptation ou à sa neutralisation; l'organe psychique oppose, s'il y a lieu, son veto à l'injonction.
 
Chez l'hypnotisé, au contraire, la transformation de l'idée en acte, sensation, mouvement ou image, ce fait si vite, si activement, que le contrôle intellectuel n'a pas le temps de se produire; quand l'organe psychique intervient, c'est un fait accompli qu'il enregistre souvent avec surprise, qu'il confirme par cela même qu'il en constate la réalité, et son intervention ne peut plus l'empêcher. Si je dis à l'hypnotisé : "Votre main reste fermée", le cerveau réalise l'idée, dès que formulée. Du centre cortical ou cette idée introduite par le nerf auditif est perçue, un réflexe se produit immédiatement vers le centre moteur correspondant aux origines centrales des nerfs fléchisseurs de la main; la flexion en contracture est réalisée. Il y a donc exaltation de l'excitabilité réflexe idéo-motrice qui fait la transformation inconsciente, à l'insu de la volonté, de l'idée en mouvement.
Le mécanisme de la suggestion, en général, peut donc se résumer dans la formule suivante :
« accroissement de l'excitabilité réflexe idéo-motrice, idéo-sensitive, idéo-sensorielle ».
L'hypnose est avant tout un état naturel, que tout le monde traverse plusieurs fois par jour, comme quand on est « dans la lune », plongé dans un programme télévisuel ou encore en écoutant une musique, en conduisant... C'est ce que Milton Erickson a baptisé la «common everyday trance ».
Partant de ce principe, tout le monde est hypnotisable !
En hypnose éricksonienne, ces états sont recréés volontairement, amplifiés puis dirigés dans le sens souhaité.
L'hypnose - parce qu'elle permet une présence accrue et disponible de la partie inconsciente - ouvre l'accès à des ressources indisponibles dans un état ordinaire de conscience.
 
L'hypnose dans le milieu médical
Depuis plusieurs années, l’hôpital s’ouvre aux thérapies alternatives. Elles sont utilisées en complément, pour diminuer les effets indésirables de traitements agressifs ou encore pour améliorer la prise en charge de la douleur.
 
L’hypnose est sensiblement en train d’acquérir ses lettres de noblesse au sein de l’institution hospitalière. La création d’un diplôme universitaire marque le début de sa reconnaissance officielle et de sa pratique par les milieux scientifiques.
Cette technique, connue depuis l’antiquité, est toujours entourée de mystère auprès du public. L’hypnose connaît paradoxalement une évidente attraction.
Mais qu’est-ce que l’hypnose ?  Pourquoi ça marche ? Quels usages peut-on en faire ?
Autant de questions que se pose légitimement tout personne curieuse de savoir ce qu’est l’hypnose.
 
 Menu Hypnose Ericksonienne
 Accueil