Hypnothérapeute-Lyon

Auriculothérapie traitements et origine

 
 
 

La découverte de l’Auriculothérapie:

 
La découvertede l'auriculothérapie remonte à la nuit des temps (3500 ans avant J.C) et d’abord pratiquée de façon empirique, redécouverte dans les années 1950 par un Médecin lyonnais : le Docteur Paul Nogier, 
Reconnu mondialement comme le « père de l’Auriculothérapie », le Dr. Paul Nogier s’est impliqué dans la recherche médicale scientifique. Médecin généraliste, il pratiquait particulièrement l’Acupuncture, la psychothérapie, l’homéopathie et la médecine manuelle. La maîtrise de ces techniques l’a conduit en 1951 à découvrir l’Auriculothérapie, puis une dizaine d’années plus tard à développer l’Auriculomédecine. Les résultats des travaux de Paul Nogier sont aujourd’hui bien connus, enseignés et utilisés en Europe, aux Etats-Unis et même en Chine où est née l’Acupuncture.
 

Principe de l’Auriculothérapie :

 
L’Auriculothérapie est une technique thérapeutique complémentaire à tout autre traitement. Elle peut devenir une aide alternative précieuse lorsque les traitements conventionnels sont devenus inefficaces ou ont épuisé leurs possibilités. Elle est pratiquée par les professions titulaires du Diplôme correspondant.
L’action de l’auriculothérapie est reconnue par la Haute Autorité de santé (HAS)
L’auriculothérapie considère que l’oreille est une représentation miroir des organes, d’où sa comparaison avec un fœtus inversé. Le lobe correspond à la tête, la conque aux viscères, l’anthélix aux membres et la crête de l’anthélix aux vertèbres.
Grâce à une innervation complexe, les points de l’oreille sont liés directement au système nerveux central par l’intermédiaire du tronc cérébral. Il y aurait 302 points par pavillon auriculaire. Une stimulation de ces points permet de traiter la partie du corps à laquelle ils correspondent et donc de soulager des troubles ou des maladies. L’auriculothérapie s’avère d’ailleurs particulièrement efficace dans le traitement de la douleur.
Pourquoi consulter un auriculothérapeute ?
L’action de l’auriculothérapie est reconnue par la Haute Autorité de santé (HAS) dans trois grands types de troubles :
- la douleur : migraine, rhumatologie, traumatologie, névralgie, douleurs chroniques, douleurs vertébrales, douleurs séquellaires en cancérologie ;
- l’addictologie : tabac, alcool ;
- le syndrome anxio-dépressif : anxiété, angoisse, troubles du sommeil, dépression.
 
Voire la page :  L’Auriculothérapie, pour qui ? Pour quoi ?
 
 

Les traitements : 

 
 
Les traitements : elles s’effectuent à l’aide d’aiguilles stériles à usage unique, laissées en place 20 à 30 minutes puis retirées,
 
 
 
 
 
 Par stimulation électriques plus rapide et plus simple pour le patient, (Technique utiliser par Maurice Besançon). 
 
 
 
 
 
 
 
Ou bien stimulation par  aiguilles semi permanentes (A.S.P) qui tombent d’elles mêmes au bout d’un nombre de jours variables  (dépendant de la nature de la pathologie à traitée)
(Technique utiliser par Maurice Besançon).
 
 
 
 
 
 
Il peut aussi être décidé d’utiliser d’autres outils thérapeutiques comme des rayonnements Laser, infra rouges, Led de couleur (Technique utiliser par Maurice Besançon). 
 
 
 
 
 
 
La pratique de l’auriculothérapie est contre-indiquée en cas de :
- Grossesse : après le troisième mois, il est déconseillé de piquer les points auriculaires, notamment ceux correspondant à l’utérus, aux ovaires et la zone cérébral ;
- Urgences médicales et chirurgicales : l’auriculothérapie ne saurait se substituer aux antibiotiques dans le cadre d’une infection, ou à une intervention chirurgicale ;
- Tumeurs malignes : la pose d’une aiguille au site d’une tumeur est interdite.
L’auriculothérapie avec des aiguilles est également déconseillée en cas de troubles hémostatiques (saignements, coagulation).
 
 
 Menu Auriculothérapie
 Accueil