Hypnothérapeute-Lyon

L'Histoire de la technologie NLS

 

 

 

La technologie NLS a été inventée par les scientifiques russes pour suivre et traiter les paramètres physiologiques des cosmonautes.
Adapté à une utilisation plus générale, l’appareil NLS Biospect est utilisé aujourd’hui dans de nombreux pays pour les soins de bien-être.
En quelques minutes nous pouvons identifier les principaux organes et terrains en déséquilibre. Avec son scanner volumétrique, le Biospect effectue son analyse informationnelle dans les profondeurs des tissus jusqu’à l’ADN. Son système d’analyse expert met en perspective les solutions les plus pertinentes. Son système de réharmonisation par biorésonance permet d’envoyer des fréquences correctrices aux organes faibles. Les effets sont immédiatement ressentis.
 
 
Basé sur la théorie du chaos, développé par le physicien et météorologue Lorenz qui affirmait «qu’un battement d’ailes de papillon au Brésil pouvait générer une tempête au Texas», le système NLS Biospect Pro peut créer, à l’aide d’une fréquence de très faible puissance, par biorésonance, un puissant processus de stimulation et revitalisation. Ainsi les résultats ne dépendront pas de la quantité d’énergie-information utilisée mais de sa qualité! Il s’agit d’un véritable changement de paradigme.  Différentes expériences menées actuellement confirment une relation réciproque entre les champs magnétiques et les systèmes biologiques. Les champs magnétiques jouent un rôle très important dans la circulation des informations et interagissent avec les différents systèmes biologiques. Les logiciels experts du «Biospect Pro» permettent la production de signaux bioélectriques présélectionnés qui entreront en résonance avec le système biologique cible. Il devient alors possible d'amplifier des signaux presque indécelables, de les isoler et de décoder les informations qu'ils contiennent.  Principe:  Tout système biologique génère de l'énergie-information pour maintenir la stabilité et la cohérence de sa structure. L'apparition d'une information en dysharmonie va donc induire une augmentation des échanges d’énergie-information entre le cerveau et les organes pour maintenir cette stabilité. Le système NLS permet de détecter, mesurer, analyser et interpréter les dysharmonies fréquentielles, à l’image d’un chef d’orchestre qui détecte un instrument désaccordé au milieu d’autres instruments. Chaque organe et chaque cellule possède son propre chant fréquentiel qui est enregistrée dans la base de données de l'appareil et apparaît sur l’écran sous forme d'une image structurelle graphique qui représente les conditions d’harmonie entre la cible et son environnement. Chaque processus en dysharmonie possède également sa signature fréquentielle. Le Biospect compare les degrés de similitude spectrale entre la signature fréquentielle de l’organe et les signatures fréquentielles dysharmonieuses ainsi que  les agents perturbateurs. Nous obtenons ainsi une évaluation de la dynamique des processus à l'œuvre ainsi que leurs évolutions potentielles Après avoir effectué les analyses et déterminé la nature du dysfonctionnement, il est possible d’ envoyer une fréquence correctrice, préalablement évaluée. Cette méthode de réinformation par biorésonance est une évolution des techniques développées dans les années 70. De plus, le «Biospect Pro» permet aussi de charger ces fréquences sur une matrice (fonction ré-information) comme eau, alcool, huiles, préparations sucrées, etc. afin de répéter la réinformation pendant plusieurs semaines. Les fréquences électromagnétiques de nombreux produits régulateurs sont enregistrées dans la base de données de l'appareil et peuvent être utilisées pour corriger les dysharmonies fréquentielles.